L’assurance vie demain
 Former les entreprises aux Risques ... - Indépendance et rigueur ...
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

Pensions de retraite
s’affilier à la Sécurité sociale
Investissements plaisir
les produits de la finance utile
PROTECTION HOMME CLÉ

Catégories

ART et PATRIMOINE
ASSURANCE VIE
Développement durable
DROIT et FISCALITE
FINANCE GLOBALE
IMMOBILIER PROFESSIONNEL
PHILANTHROPIE
PLACEMENTS
PRET
PREVOYANCE
PROMOTION
RETRAITE
Risques porfessionnels
Risques Professionnels
Risques Spéciaux
fourni par

Mon blog

L’assurance vie demain

REFORME ASSURANCE VIE
 
Cher (e) Assuré (e),
 
Le Conseil des ministres a validé mercredi la réforme des retraites. 
Nous souhaitions avec la Direction juridique, fiscale et conformité d’AXA France partager avec vous les principales mesures de cette réforme.
 
 
L’assurance vie demain ?
Cette réforme vient compléter celle relative au financement de l’économie.
 
·  Tout d’abord, comme annoncé par le rapport Berger / Lefebvre, il y a confirmation de la création d’un nouveau contrat appelé « euro croissance », destiné à constituer une nouvelle offre pour l’assurance-vie entre les fonds en euros et les unités de compte : en contrepartie d’un investissement sur une durée de 8 ans, les fonds « euro-croissance » permettraient à un assuré de bénéficier d’une garantie du capital.
 
o    NB : les anciens contrats qui seraient transformés en contrat euro croissance continueraient à bénéficier de l’antériorité fiscale (depuis leur date d’ouverture)
 
·  Un nouveau contrat en unités de compte visant à orienter de manière ciblée l’allocation des actifs vers des segments insuffisamment accompagnés par les investisseurs (type PME et d’ETI, logement intermédiaire et social et dans les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS)).
 L’exigence d’allocation dans ces actifs portant sur un tiers des actifs du contrat.
 
En contrepartie du risque, le contribuable pourrait bénéficier d’un abattement supplémentaire de 20%
sur l’assiette soumise aux droits de succession, même pour ceux dépassant un million d’euros, avant l’abattement de 152.500€.
 
·  Sur le plan fiscale « mauvaise nouvelle » : il y aurait un alourdissement de la fiscalité.
 
Le taux du prélèvement sur l’assurance-vie au décès du souscripteur serait porté de 25% à 31,25 %, lorsque la valeur du contrat excèderait 902 838 € après abattement.
 
o    NB : les héritiers bénéficieront néanmoins toujours d’un abattement fiscal de 152.500 € sur le capital.
 
 
Sur le plan social è « bonne nouvelle ? » 
 
Il avait été récemment annoncé que l’article 8 du projet de loi pour le financement de la Sécurité Sociale viendrait harmoniser les règles de prélèvement social applicables aux produits de placement. En pratique, il avait été question de taxer tous les produits de placement effectués depuis 1997 au taux uniforme de 15,5%.
 
Les sénateurs ont fait « machine arrière » en rejetant cette mesure qu’ils jugent trop pénalisante pour les ménages d’autant qu’il avait été prévu une rétroactivité au 26/09/2013.

o    NB : il est important de garder à l’esprit que si les deux chambres ne se mettent pas d’accord sur ce point, c’est l’Assemblée Nationale qui arrêtera une décision. Ne nous réjouissons donc pas trop vite…

N'hésitez de nous contacter pour réaliser une simulation de votre plan retraite complémentaire,
Bien Cordialement,

Daniel MANIVET  
Assureur-conseil et C.G.P.I

0 commentaires pour L’assurance vie demain:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment