Tendances économiques 2016
 Former les entreprises aux Risques ... - Indépendance et rigueur ...
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

Pensions de retraite
s’affilier à la Sécurité sociale
Investissements plaisir
les produits de la finance utile
PROTECTION HOMME CLÉ

Catégories

ART et PATRIMOINE
ASSURANCE VIE
Développement durable
DROIT et FISCALITE
FINANCE GLOBALE
IMMOBILIER PROFESSIONNEL
PHILANTHROPIE
PLACEMENTS
PRET
PREVOYANCE
PROMOTION
RETRAITE
Risques porfessionnels
Risques Professionnels
Risques Spéciaux
fourni par

Mon blog

Tendances économiques 2016

Dans la continuité de 2015 :

Nous n’anticipons pas une accélération de la croissance dans le monde industrialisé. Elle devrait avoisiner 2,1%. Dans les pays émergents en revanche, un bilan légèrement plus favorable, même si morose dans l’absolu, est possible (4,4%): l’effet négatif du recul des matières premières devrait s’estomper et de nombreuses économies bénéficieront de la dépréciation de leur devise.

La reprise devrait se poursuivre en l’absence de choc important. Il est cependant illusoire de s’attendre à un regain de vigueur de la croissance.

Inflation contenue :

Dans cet environnement, l’inflation devrait rester contenue. Les pressions déflationnistes demeureront plus nombreuses que les pressions haussières sur les prix, en particulier dans le secteur manufacturier et dans les pays où la croissance est faible (Europe) et où trop d’investissements ont été consentis (Chine).
Nous anticipons que la majorité des Banques centrales maintiendront des politiques de relance, des taux bas, voire négatifs, et des injections de liquidités. Le tout afin de contrecarrer les pressions déflationnistes et soulager les acteurs économiques, privés ou étatiques, trop endettés.

TAUX BAS : 

En revanche, la Réserve fédérale américaine, confrontée à un taux de chômage historiquement faible et à quelques tensions sur les salaires, devrait relever les taux d’intérêt en 2016. Une hausse qui s’annonce très graduelle, car face aux taux au plancher, voire négatifs, des autres Banques centrales, le dollar risque de s’apprécier davantage et mettre à mal une reprise américaine, certes bien ancrée, mais nullement spectaculaire.

Des Risques à surveiller :

La Chine devrait encore occuper le devant la scène en matière d’incertitudes économiques.
Le ralentissement de sa croissance est, en effet, en partie de nature structurelle: transition d’une économie portée à l’excès par l’investissement et les exportations vers une activité où le poids de la consommation et des services sera plus élevé.
La croissance restera ainsi sur une pente descendante.

Néanmoins, nous anticipons que les autorités disposent encore de la marge de manœuvre et des outils nécessaires pour maîtriser ce ralentissement. Le défi n’est pourtant pas gagné d’avance.

Les pressions déflationnistes peuvent aussi, si elles s’intensifient, ralentir une croissance mondiale déjà modeste. En pénalisant les bénéfices des sociétés, elles pourraient les inciter à embaucher et à investir moins, y compris aux Etats-Unis, réduisant une croissance déjà modeste. A suivre! 

Source : la Banque Cantonale Vaudoise 


0 commentaires pour Tendances économiques 2016:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment