Les collections d'entreprise à l'étude
 Former les entreprises aux Risques ... - Indépendance et rigueur ...
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

Pensions de retraite
s’affilier à la Sécurité sociale
Investissements plaisir
les produits de la finance utile
PROTECTION HOMME CLÉ

Catégories

ART et PATRIMOINE
ASSURANCE VIE
Développement durable
DROIT et FISCALITE
FINANCE GLOBALE
IMMOBILIER PROFESSIONNEL
PHILANTHROPIE
PLACEMENTS
PRET
PREVOYANCE
PROMOTION
RETRAITE
Risques porfessionnels
Risques Professionnels
Risques Spéciaux
fourni par

Mon blog

Les collections d'entreprise à l'étude


 AXA ART France a présenté la première étude sur les collections d'entreprise artistiques et patrimoniales en France.

Menée par Nathalie Moureau, professeur à l'Université Paul Valéry de Montpellier, cette étude vise à décrypter les liens entre l'art, le patrimoine et l'entreprise

L'objectif ? Améliorer la connaissance des collections d'entreprise, pour mieux les protéger.« Lorsque les entreprises nous contactent au sujet de leur collection, c'est souvent pour nous l'occasion de constater qu'elles sont mal assurées, en raison de la singularité que représentent ces actifs Art et Patrimoine. 

En tant que spécialiste, il nous semblait essentiel de travailler à une meilleure compréhension de cet écosystème et d’œuvrer ainsi à une meilleure prise en compte par les entreprises de la gestion des risques encourus par ces collections. » relève Sylvie Gleises, Directrice Générale AXA ART Europe du Sud et de l'Ouest.

L'étude montre un secteur encore balbutiant et peu fédéré. 

Les collections d'entreprises, si elles appartiennent toutes à une même famille, possèdent des traits de caractères distincts, de par leur genèse, leur taille, leur composition, leur gestion et leur évolution.
Elles sont toutes nées d'une rencontre entre l'art et l'entreprise, et s'incarnent en trois profils types que Nathalie Moureau qualifie de collection "Psyché" (réflétant l'identité et les valeurs de l'entreprise), de collection "Superqualifragilistic" (comme Mary Poppins, la collection réenchante l'entreprise et valorise sa production), et enfin de collection "Parangon" (rencontre idéale entre l'art et l'entreprise). 

Elles ont en commun une certaine jeunesse qui les rend fragiles à la conjoncture ; et une relative immaturité dans la gestion des risques : plus de la moitié d'entre elles sont peu ou mal assurées.

0 commentaires pour Les collections d'entreprise à l'étude:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment