Mon blog
 Former les entreprises aux Risques ... - Indépendance et rigueur ...
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

le PER, nouveau produit d’épargne retraite
une rétraction de la consommation des énergies fossiles en 2020
La contribution des entreprises et des investisseurs aux objectifs de développement durable (ODD)
Les fonds durables confirment leur résilience en période de crise
OPCI SwissLife Dynapierre.

Catégories

ART et PATRIMOINE
ASSURANCE VIE
Développement durable
DROIT et FISCALITE
FINANCE GLOBALE
IMMOBILIER PROFESSIONNEL
PHILANTHROPIE
PLACEMENTS
PRET
PREVOYANCE
PROMOTION
RETRAITE
Risques porfessionnels
Risques Professionnels
Risques Spéciaux
fourni par

Mon blog

FINANCE GLOBALE

une rétraction de la consommation des énergies fossiles en 2020

Sans surprise, la crise du Coronavirus va avoir pour effet une rétraction de la consommation des énergies fossiles en 2020, selon les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

 Le charbon, le pétrole et le gaz devraient reculer respectivement de 8 %, 9 % et 4 % cette année. 

Cette tendance pourrait perdurer à plus long terme et peut-être permettre d’engager un véritable virage vers un monde décarboné. D’autant plus que les énergies renouvelables se développent à des coûts de plus en plus compétitifs.

La contribution des entreprises et des investisseurs aux objectifs de développement durable (ODD)


Les acteurs économiques et financiers sont explicitement appelés à contribuer auxobjectifs de développement durable (ODD) pour participer à un développement économique soucieux de respecter les populations et la planète. 
Voici les raisons qui les motivent à participer à l’effort commun et la façon dont ils y contribuent aujourd’hui.

Sommaire
  1. Coût et opportunités des odd
  2. Pourquoi s'engager ?
  3. Les stratégies de terrain

Les fonds durables confirment leur résilience en période de crise



Sur le premier trimestre de l’année, les fonds durables de la base Novethic confirment leur surperformance par rapport aux fonds actions classiques. 

Ils font montre d’une plus forte résilience pendant la phase de panique des marchés, notamment dans la zone euro. Les fonds durables auront moins pâti que le reste du marché de la crise liée à la pandémie de Covid-19 sur le premier trimestre.

OPPORTUNITES 2020

Shamik Dhar, chef économiste, et Alicia Levine, chef stratégiste, chez BNY Mellon Investment Management, dévoilent les principaux risques et les principales opportunités qui, selon eux, pourraient influencer les marchés au cours des douze prochains mois.

Risque 1 : retenue de la FED (probabilité : 10 %) 

Aux États-Unis, Alors qu’aux Etats-Unis l’indice des prix à la consommation augmente, les marchés anticipent à nouveau des hausses de taux et fuient les actifs risqués (par exemple, dette émergente en devise forte).

Les trois piliers de l'investissement durable

Afin d’identifier les entreprises les mieux placées pour tirer parti des opportunités considérables de la révolution durable, notre approche repose sur trois piliers. 

Elle évaluela durabilité du modèle financier, des pratiques de l’entreprise et du modèle économique d’une entreprise. 

Notre approche intégrant trois piliers de durabilité d’une entreprise :

1. Durabilité du modèle financier :

Le point de départ de tout investissement dans une entreprise est sa viabilité financière, quelle que soit la classe d’actifs envisagée.

la révolution durable.

La notion de durabilité est le plus souvent associée au changement climatique, mais elle va bien au-delà de cette problématiquepar ailleurs très importante. 

Afin de répondre aux enjeux des évolutions démographiques, du vieillissement de la population mondiale, de l’épuisement des ressources naturelles, de la numérisation et des inégalités croissantes, nous devons modifier nos modèles économiques, sociaux et de gouvernance.

les produits de la finance utile

Les Français plébiscitent les produits de la finance utile


Alliant performance financière et impact positif, le secteur de la finance responsable séduit de plus en plus d’épargnants français.

Réaliser  un investissement alliant performance financière et impact positif en matière d’environnement ou de société, c’est le pari ambitieux de la finance utile.

Près de 4 Français sur 5 s’intéressent ou pourraient s’intéresser à des produits d’épargne utile d’après une étude réalisée par Patrimonia, la convention annuelle des  professionnels du patrimoine en partenariat avec la société de gestion Sycomore Asset Management, société de gestion.

les actions en 2016

2016: les actions oui, mais en maîtrisant le risque

Actions au bénéfice d’un environnement constructif…

En 2016, les marchés boursiers devraient bénéficier sur la distance d’un environnement plutôt porteur. Tant que la reprise mondiale se poursuit, même modérément, les liquidités générées par les politiques de relance des Banques centrales devraient surtout profiter aux actions, toujours plus attrayantes que les obligations, plombées, elles, par des rendements extrêmement bas.

Tendances économiques 2016

Dans la continuité de 2015 :

Nous n’anticipons pas une accélération de la croissance dans le monde industrialisé. Elle devrait avoisiner 2,1%. Dans les pays émergents en revanche, un bilan légèrement plus favorable, même si morose dans l’absolu, est possible (4,4%): l’effet négatif du recul des matières premières devrait s’estomper et de nombreuses économies bénéficieront de la dépréciation de leur devise.

La reprise devrait se poursuivre en l’absence de choc important.

Contexte économique global

Manque de visibilité  Ralentissement de l'économie chinoise, report du relèvement des taux américains, scandale dans l'industrie automobile. Les obstacles se sont succédés sur la route déjà cahoteuse des marchés, laissant des traces bien pentues sur les courbes des indices boursiers. La volatilité était annoncée. Elle s'est installée avec son inégalable pouvoir d'érosion sur le moral des investisseurs.